Un logiciel de caisse adapté à votre point de vente

Le bon système de caisse pour le bon commerce

Lorsque l’on ouvre un commerce, une boutique ou un restaurant, l’une des questions essentielles qu’il faudra se poser est : quelle va être mon outil pour encaisser ?

Caisses, douchettes, imprimantes de tickets et de reçus ? Autant de questions à se poser, et de réponses à apporter avec précision.

La caisse : le cœur de votre commerce

Ce point essentiel de votre  business ne doit pas être négligé ou pris à la légère, car c’est cet outil qui sera votre lien entre vous, le client et le calcul de votre chiffre d’affaire.

L’ensemble des éléments autour de la caisse deviendra le centre névralgique de votre commerce, un véritable point de convergence de tous ces éléments qui vous permettront de garder un œil sur la situation exacte de votre société.

Chaque caisse pour chaque commerce

Ce serait une erreur stratégique fondamentale que de négliger les spécificités de son commerce dans le choix de son système d’encaissement. Il ne s’agit pas simplement d’encaisser de l’argent, de rendre la monnaie et d’imprimer un reçu. Ces temps là sont révolus.

L’environnement dans lequel se situera la caisse, les besoins en terme de mobilité, de solidité, de résistance à différentes conditions environnementales ou d’utilisation, feront de votre caisse votre meilleur allié dans la construction de votre société.

Une erreur dans ce choix, et cet allié risquera de se retourner contre vous, bien malgré lui. Acquérir un matériel inadapté à son activité reviendrait à acheter une scie pour visser deux planches.

La restauration

Dans le cadre d’un restaurant, certaines normes doivent être respectés, dans le cadre de la norme IP64. Que signifie cette norme ? IP correspond à « Ingress Protection », soit la protection d’entrée d’éléments pouvant gêner le fonctionnement du terminal de point de vente.

Ainsi le chiffre 64 de cette norme se décompose avec le premier chiffre concernant les solides, avec le niveau 6, soit le plus élevé, indiquant une protection maximum contre l’intrusion de poussière, et le second chiffre sur la protection contre les liquides, dont le niveau 4, indique une parfaite efficacité contre les éclaboussures.

Lors de l’acquisition de votre terminale de vente, assurez que dans un environnement exposé à la farine et aux graisses, tel qu’une boulangerie ou une pizzeria, qu’il ne soit pas muni d’un ventilateur qui pourrait encrasser l’appareil.

La supérette

L’arme essentielle du TPV (Terminal de Point de Vente) en supérette est le lecteur de code barre. Il doit être rapide, et souple d’utilisation.

Vos deux critères de sélections seront donc la vitesse de lecture du laser, et s’il permet d’effectuer un scan multidirectionnel du code barre.

De plus en plus de terminaux permettent l’utilisation du RFID, afin d’effectuer certains paiements via des Smartphones équipés de cette technologie. Si cette technologie n’est pas encore très répandue, il se peut que très certainement à l’avenir son utilisation se développe.

Le prêt-à-porter

Un commerce de vêtements doit également faire attention aux besoins spécifiques de la boutique. Fort heureusement, au cours des dernières années, les outils nécessaires à l’inventaire se sont démocratisés, avec des tarifs ayant baissé de moitié, permettant l’impression thermique de tickets de code barres, directement et sans film. Seul inconvénient : les tickets thermiques ont une durée de vie plus courte.

Si vous avez l’intention de faire parvenir à vos clients réguliers des promotions par mail ou via une application incluant un code barre, pensez à vous munir d’une douchette dotée d’une technologie 2D imageur. Elle permet de pouvoir scanner ces promotions directement sur l’écran d’un Smartphone.

Le pressing

Eh oui, il ne faut pas oublier le pressing, car ce type de commerce requiert des besoins spécifiques. Si le ticket de caisse peut tout a fait être sorti d’une imprimante thermique, les coupons qui seront agrafés avec les vêtements doivent être produits par une imprimante matricielle sur des rubans spéciaux d’encre spécial lavage à sec, dotés de papier hydrofuge.

Toujours demandez l’avis d’un professionnel

Vous l’aurez compris, on ne peut pas improviser le choix de son matériel de caisse. Cet investissement essentiel peut faire la différence dans votre entreprise.

N’hésitez pas à nous demander conseil, en nous indiquant vos besoins, l’espace dont vous disposez et votre budget. Et n’oubliez pas : ce n’est pas d’un achat dont il s’agit, mais d’un investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *